Drapeau

Parmi les nombreuses dates marquantes de l’Echo du Coteau, il est impossible de passer sous silence celle du 2 juillet 1972,  jour de l’inauguration de son drapeau, qui porte dans ses plis, où domine le vert, toute sa joie et toute son espérance et dont le parrain est M. Camille Gay et la marraine, Mme Elie Marclay.

Au premier balcon de la colline,
Perdu dans les vertes frondaisons,
Voici qu’émerge la blanche cime
De ton clocher aux gais carillons.
Tout autour, riant coteau de Choëx
Parsemé de chalets fleuris, de riches vergers,
Tu as pris, aujourd’hui ton visage le plus beau
Pour fêter dignement ton premier drapeau.
Salut, emblème de tes vaillants chanteurs !
Tu les conduiras dans les sentiers de l’harmonie
Pour chanter l’union des voix et des cœurs,
Pour célébrer le foyer, l’autel, la patrie.
Désormais, en tête de nos jeunes et vétérans,
Entouré de ces dames et jouvencelles aux costumes seyants,
Tu seras la flamme de notre ralliement
Et les couleurs de ta soie chatoyante
Reflèteront la joie du Coteau qui chante.

Mg

Et un autre texte trouvé aussi dans la revue « Monthey Illustré » de mars 1979 n° 31

Des Montheysans, des Choëlands,
Lesquels vous semblent plus vaillants ?
Cette question vous déroute ?…
Répondez-y coûte que coûte
Comme aux Suisses les Valaisans
Sont pour le moins équivalents,
De même vous direz sans doute,
Qu’ils se valent, mais moi j’ajoute :
Ainsi qu’on voit sur le bon lait
Une belle couche qui plaît
Pour nos citoyens c’est de même.
Disons-leur donc sans les vanter,
Ils seront loin de protester,
Que de Monthey, Choëx c’est la crème.

Fr. D. (1948)

Haut de page